dbertrand.jpg
Dominique Bertrand
Porte-Parole
Mot de notre porte-parole

La mort en face

(Extrait d'une allocution faite lors d'une conférence de presse le 22 juin 2008)

Le 19 février 1998 à 13 h 16, ma vie a basculé. Jean, mon amoureux, venait de mourir d'un infarctus du myocarde à deux minutes de la fin d'un match de squash. Il avait 49 ans.

En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, mon existence s'est transformée en véritable cauchemar. J'ai cessé de manger, j'ai cessé de dormir. J'avais l'impression d'avoir été traversée par un boulet de canon. Ma vie n'avait plus de sens. Je ne trouverai jamais de mot assez juste ni assez fort pour parler des trois années qui ont constitué mon deuil. J'ai pleuré toutes les nuits pendant un an et demi. Ce fut un deuil lent et laborieux, profond et intense, à l'image de l'amour que j'avais pour Jean.

Pourtant, la vie, n'est-ce pas cela, naître et mourir? Il y a dans mourir et dans le fait de voir mourir ceux qu'on aime un aspect si naturel... Pourtant, les humains ne s'y habituent pas. Nous perdons des êtres chers depuis des milliers et des milliers d'années. Perdre fait toujours aussi mal; particulièrement dans une société où on s'évertue à vivre comme si nous étions éternels. On refuse de regarder la mort en face, et les endeuillés n'ont droit de cité que pendant quelques semaines tout au plus. "Un de perdu, dix de retrouvés!", "Ressaisis-toi", "Passe à autre chose", "Reviens-en!", entend-on souvent.

Les êtres en deuil ne sont pas populaires. Ils ne sont pas glamour. Ils ne font pas partie de ceux qu'on veut inviter à un dîner entre amis. Ils n'ont pas le coeur à rire. Ils ont, comme on dit, la mort dans l'âme.

Bien sûr, il s'en trouve pour tourner la page à toute vitesse. Mais la question se pose: ceux-là ont-ils traversé toutes les étapes nécessaires du deuil? Ont-ils véritablement aimé?

La vérité, c'est que les endeuillés sont en proie à une souffrance innommable devant laquelle leurs proches se sentent souvent impuissants. Pourtant, il est important, voire crucial que cette douleur soit exprimée, qu'elle soit partagée, qu'elle soit accueillie. C'est ce que propose la Maison Monbourquette. Un lieu, un lien où il est possible de pleurer sans retenue et de raconter sa peine à d'autres qui ont eux aussi connu ce désespoir.

Le livre de Jean Monbourquette Aimer, perdre et grandir est l'un des tout premiers que j'ai lus à la suite du décès de Jean. Il fait partie des livres que j'offre à des gens en deuil, celui-là et ceux de Élizabeth Kübler-Ross. À ce moment-là, j'étais à mille lieues de penser devenir la porte-parole de la Maison Monbourquette.

Quand on a communiqué avec moi pour savoir si j'avais de l'intérêt pour la cause, j'ai mangé avec Pierre Plante* au Café Cherrier pour en discuter. On ne s'était jamais rencontrés avant ce jour-là. On s'est assis l'un en face de l'autre, et dix minutes après on pleurait. Il n'y avait aucune pudeur entre nous. Nous avions tous les deux vécu un deuil difficile. J'ai dit oui. J'avais envie de travailler avec des gens de la même confrérie, si on veut.

Agir à titre de porte-parole pour la Maison Monbourquette, c'est pour moi donner un sens à toute la souffrance de mon deuil. C'est la rendre utile. Bien sûr, toutes les causes humanitaires sont bonnes et méritent d'être défendues. Mais la Maison Monbourquette concerne quelque chose qui nous touchera tous un jour ou l'autre, qu'on le veuille ou non: la déchirante souffrance de perdre un être aimé. Si vous aimez, vous aurez terriblement mal. Et plus vous aimerez, plus vous aurez mal. Mais vous ne serez pas seul. La Maison Monbourquette sera là avec ses bénévoles et toute son équipe. Leur travail n'est pas vain. Au contraire, il est hautement nécessaire. Avant de vivre à nouveau, il faut faire son deuil, étape par étape. C'est à ce prix que le soleil peut briller de nouveau.

* Pierre Plante, documentariste et réalisateur, était responsable des communications de la Maison Monbourquette à l’époque où Dominique Bertrand a été approchée pour devenir porte-parole.

Get the Flash Player to see this player.
Ce site a été produit et réalisé par les experts de w.illi.am/, firme de conseil et développement web